Rosy 

 

 

Création 2018    

  

Rosy vit dans la rue. Chaque jour est un combat pour manger, se protéger du froid, se laver, se reposer, et quand vient le soir, dormir à l'abri des dangers. 

Elle s'adresse sans cesse à ses objets, en fait des partenaires qu'elle réprimande ou qu'elle cajole.

Elle est repoussante et héroïque, pitoyable et comique. Elle nous émeut et nous épate.

 

 

 

De et avec Annie Robert

Conseiller artistique Denis Rolland

Avec la complicité de Martine Van Woerkens

Lumière Hugo Couvreur

Masque Annie Robert

 

Conception design affiche flyer François Mutterer

Réalisation flyer Ali Sarmadi

Visuel Pierre Niquet

  

 

Notes d'intention, choix de mise en scène 

Jeu masqué

Un seul personnage : Rosy. 

On la voit exécuter ses gestes quotidiens, ses actions de vie et de survie.

Elle doit lutter à chaque instant pour trouver de quoi manger, comment dormir, aller aux toilettes, comment se protéger du froid ou de la chaleur.

Reste-t-il alors encore une place pour les sentiments, le rêve, les souvenirs? Ce qui fait de chacun de nous un être humain complet. 

 

Entre jeu de comédie humaine et jeu clownesque : 

Ce spectacle est guidé par plusieurs styles de jeu qui s'entrecroisent. Le jeu masqué et le jeu clownesque s'y complètent. 

Le jeu masqué est un jeu de l'urgence. C'est pourquoi il est très adapté pour transcrire  la rudesse et les ambiguïtés de cette situation.

Dans son cheminement, le personnage de Rosy se voit contraint, embourbé dans ses actions quotidiennes, avec ses objets qui l'embrouillent. Elle n'a rien ou si peu, et alors tout prend une place énorme, tout devient épreuve.

Les objets sont comme des partenaires de vie.

Certaines situations deviennent clownesques par les proportions qu'elles prennent dans le quotidien de Rosy. On y voit alors toute la difficulté de sa vie précaire.

On rit de bon cœur mais aussi on se sent en empathie avec ce personnage qui nous invite dans son univers cruel et sans pitié. Tout à coup Rosy nous met  face à notre devoir de citoyen.

Le jeu clownesque est le jeu de l'ici et maintenant, le présent. Le clown est LE personnage du présent. La précarité impose d'être au présent, juste au présent. Ce type de jeu prend donc lui aussi  ici tout son sens.

Car nous voulons donner à Rosy toute sa vérité, de telle sorte qu'à ce qui nous sépare d'elle s'ajoute, s'entremêle au fil du spectacle ce qui nous rapproche d'elle. 

   

Un spectacle décapant, drôle, émouvant

qui aborde les thèmes de la précarité et de la solitude

avec justesse et sensibilité.

   

 

Tout public à partir de 10 ans

 

Aides et soutiens

Centre Culturel Jules Verne de Breteuil (60)

les communes de Breteuil, Chepoix

le Conseil Départemental de l'Oise  

le Conseil Régional des Hauts de France

 

Durée : 55 minutes

 

 

Mots de spectateurs

 

"Dosage subtil et pertinent entre poésie, créativité et humour donnant un spectacle toujours drôle sur un sujet grave difficile. Rosy fragile et digne nous fait rire jaune et nous touche vraiment. À voir sans tarder."  Gilles et Anne

"Rosy est un spectacle très drôle mais qui, sous ses dehors comiques, aborde un sujet grave et trop peu traité : la vie des femmes SDF. Le spectacle, avec beaucoup d'efficacité, alterne moments comiques et pathétiques pour nous amener progressivement à une réflexion sur la place dans la société de ces femmes et sur notre regard sur elles."  Nadia

 

 

Dossier disponible sur demande

 



Photos Juliette Poulain